Quand consulter ?

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps

  • le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses,pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
  • le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…
  • le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
  • le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites,acidité gastrique…
  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, vertiges, accouphènes, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…
  • le système neuro-végétatif : états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil…
  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chirurgie, chutes, accidents de voiture.

L’ostéopathe peut intervenir dans des contextes variés

  • traumatisme, chute, accident
  • en pré ou en post-opératoire: pour une meilleure présentation lors de l’opération ou pour une meilleure récupération
  • en suivi de grossesse: pour aider l’ensemble du corps à mieux gérer les changements qui s’opérent, mieux appréhender l’accouchement
  • après la naissance: pour vérifier que l’accouchement n’a pas eu un impact négatif sur l’enfant, ce qui lui permettra de se construire des bases solides
  • chez les sportifs: de manière à améliorer des déséquilibres ou accélérer une récupération
  • chez la personne âgée: de manière à conserver ou regagner une certaine mobilité et ainsi améliorer les conditions de vie au quotidien
  • en cas de déséquilibre hormonal: pour limiter les symptômes en rapport et si possible la prise médicamenteuse
  • lors de la pose d’un appareil dentaire: afin d’aider l’organisme à supporter les changements, et à long terme, éviter les séquelles à distance (mal de dos…)
  • en situation d’urgence: lumbago, sciatique, NCB…
  • en suvi régulier: pour permettre au cors de mieux appréhender les obstacles auxquels il est confronté

La prévention, un gage de santé…

Des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après.L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier.

​Remarque: l’ostéopathe n’a pas réponse à tout, il doit être capable d’estimer si le patient nécessite un suivi médical en premier. Cependant, en dehors de toute contre-indication, et avec des techniques adaptées, il peut souvent aider le corps à remédier à ses blocages.

Pour qui ?

La femme enceinte : pour préparer le corps de la future mère à accueillir son bébé (s’assurer de la bonne mobilité du bassin, de la colonne vertébrale…), pour aider à la conception en cas de difficulté, d’infertilité fonctionnelle (une bonne mobilité des structures osseuses du bassin engendre une bonne mobilité des organes avoisinants, notamment l’utérus, les ovaires, les trompes…) et pour rééquilibrer certaines structures perturbées lors de l’accouchement

Le nourrisson : un accouchement trop long, un engagement dans le bassin qui dure trop longtemps, une césarienne, un positionnement particulier du bébé dans le ventre de sa mère, l’utilisation d’instruments comme les forceps, sont différents facteurs qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels chez le nourrisson comme la régurgitation. Ces troubles sont le plus souvent liés à des compressions au niveau de la base du crâne du bébé.

Les enfants : chacune des activités de votre enfant peut perturber son équilibre général. Le poids du cartable, une mauvaise posture à l’école, un traumatisme au sport… sont autant de dysfonctionnements qui peuvent l’affecter durablement. Par exemple, le pouce dans la bouche, la pose d’un appareil dentaire peuvent entraîner un déséquilibre de la fonction crânienne. Surgissent alors des maux de tête, de l’irritabilité, des troubles du sommeil ou de concentration

L’adulte : Les motifs de consultation sont multiples affections ostéo-articulaires, neuro-vasculaires, digestives ou viscérales, séquelles de traumatismesLes sportifs: Le corps est soumis à rude épreuve lors de la pratique d’un sport. L’Ostéopathie représente pour le sportif de haut niveau comme pour le sportif amateur, un moyen efficace d’améliorer le rendement du geste sportif (puissance, souplesse articulaire, capacité respiratoire); tout en augmentant la récupération après l’effort.
Lors de traumatismes, l’efficacité du traitement ostéopathique permet d’enrayer le processus d’aggravation de ceux-ci et de conserver l’équilibre du corps pour pratiquer durablement une activité sportive.

La personne agée: à tout âge, notre corps subit des transformations mais au fil des années, les ligaments perdent de leur élasticité, les cartilages s’usent et s’amincissent. Cette évolution naturelle peut occasionner des douleurs, voire des difficultés motrices.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une méthode de soins qui cherche à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.L’ostéopathie repose sur trois concepts originaux:

  • la main, outil d’analyse et de soin
  • la prise en compte de la globalité de l’individu
  • le principe d’équilibre tissulaire.

Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des interactions entre chacun de ses systèmes. Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien.

Le diagnostic ostéopathique

Après un interrogatoire et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques du patient, et grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopathe explore le corps à la recherche des zones qui présentent des restrictions de mouvement susceptibles d’altérer l’état de santé.Les mains de l’ostéopathe vont chercher, trouver et réharmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité.

L’ostéopathie à tout âge de la vie

L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie et de la zone du corps à corriger. Il peut traiter le nourrisson, l’enfant, l’adulte, la femme enceinte, le sportif ou encore la personne âgée.